Manager : comment vous prévenir du burn out ?

Manager : comment vous prévenir du burn out ?

Le burn-out ou épuisement professionnel est devenu la cause de la majorité des échecs professionnels. Il résulte de la pression, de la routine ainsi que du stress relié au travail. Les conséquences sont néfastes aussi bien pour la personne atteinte que pour l'entreprise. En tant que manager, il est important de savoir prévenir et traverser une phase de burn-out. Nous vous donnons quelques conseils dans la suite de cet article.

Quels sont les signes à repérer ?

Le burn-out un syndrome souvent détecté après un congé ou suite à une période de travail acharné (finalisation d'un projet, échec ou travail supplémentaire). Dans les deux cas, le poids du travail se fait ressentir et une remise en question sur la vie professionnelle vous gagne. La motivation est au plus bas.

Puis, des facteurs tels qu'une charge de travail élevée, des horaires décalés ou bien des difficultés managériales accentuent l'épuisement sur plusieurs plans. A ce stade, il est facile de succomber au burn-out et de prendre des décisions qui anéantissent l'avenir professionnel. En général, les premiers signes qui doivent vous alerter sont :

  • Les signes physiques : fatigue intense, manque d'appétit, maux de tête persistants, sensibilité aux bruits ;
  • Les signes psychologiques : manque de confiance en soi, indifférence, besoin de solitude, doute permanent ;
  • Les signes émotionnels et intellectuels : tristesse indéterminée, sentiment d'échec, susceptibilité, difficulté de concentration, dégradation des compétences.

Quelles sont les mesures de prévention ?

Comme on dit : « mieux vaut prévenir que guérir ». De ce fait, il est important d'ajuster certains paramètres dans l'entreprise pour que vous et vos collaborateurs n'arriviez pas au stade du burn-out.

Avant tout, il faut créer un environnement de travail confortable et agréable. Un bureau assez spacieux, aéré ainsi qu'un bon matériel de travail sont primordiaux. Ajouter des effets personnels à son bureau tels qu'un cadre photo, une vase ou un mug fétiche optimisent également la motivation et le confort.

Ensuite, la communication ne doit pas être négligée. En effet, lorsqu'on supporte seul les difficultés et les problèmes, les risques d'échec sont élevés. La culpabilité et le manque de confiance en soi s'accentuent et peuvent engendrer le burn-out. Demander conseils auprès de ses collaborateurs et s'accorder le bénéfice du doute sont essentiels pour l'épanouissement professionnel.

Enfin, il faut être réaliste par rapport au rythme de travail. Accepter que son corps et son esprit ont besoin de repos est indispensable. N'hésitez pas à multiplier les pauses si c'est le moyen d'atteindre correctement les objectifs et de ne pas succomber à l'épuisement.

Comment sortir d'un burn-out ?

De manière générale, les personnes atteintes du burn-out refusent d'admettre qu'ils traversent une mauvaise période. Le déni est un obstacle à surmonter rapidement. Ce n'est qu'en admettant l'épuisement que la personne pourra commencer à le combattre.

Pour certains, une réorganisation au sein du lieu de travail suffit pour guérir le burn-out. Des nouveaux objectifs, des nouvelles méthodes de travail ou bien un nouveau cadre de travail aident à retrouver la motivation. Une petite escapade de ressourcement est également conseillée.

Les cas plus graves nécessitent l'intervention d'un psychologue ou d'un médecin. Si la détection de l'épuisement professionnel tarde trop, la personne peut prendre des décisions radicales : abandon du projet, démission, année sabbatique…