Le financement participatif : nouveau moyen de financement pour les PME ?

Le financement participatif : nouveau moyen de financement pour les PME ?

Le financement participatif constitue à l'heure actuelle un sujet en vogue dans plusieurs pays en Europe. Il existe différents types de financements participatifs et certains sont de plus en plus axés vers les Petites et Moyennes Entreprises. Mais le financement participatif est-il devenu un nouveau moyen de financer les PME ?

Le crowdfunding, au service des PME

Le crowdfunding ou financement participatif représente un moyen efficace et facile de financement pour une petite structure. Il existe actuellement des financements par des dons où les contributeurs sont en mesure d'offrir les sommes qu'ils souhaitent. La multiplicité des dons permet aux PME de réunir la somme nécessaire pour financer ses activités. Le financement participatif pour les entreprises n'est pas toujours désintéressé et implique des contreparties correspondant à des prestations liées au projet de la PME.

Pour la société, les dons reçus dans le cadre du crowdfunding sont assimilés à des produits d'exploitation. Le financement est donc imposable selon les régimes et les législations fiscales des pays où se trouvent les PME. De plus en plus de petites entités font appel à ce type de financement car c'est à la fois rapide et sans grands engagements. Grâce au financement participatif, des projets ont réussi à voir le jour et des sociétés ont été créées.

Le crowdfunding, comme des prêts bancaires

Aujourd'hui, on découvre de nombreuses variantes du financement participatif dont le crowdfunding par les prêts. Ce système ressemble à un emprunt bancaire classique mais le prêteur est constitué de plusieurs contributeurs. Ce financement implique en premier lieu la présentation du projet sur la plateforme par l'entrepreneur. Les personnes souhaitant financer le projet prêtent ensuite, avec ou sans intérêts, selon leurs envies.

Comme c'est un système de prêt classique, la PME doit rembourser son emprunt comme convenu sur la plateforme. Cette dernière se charge de la gestion des remboursements pour éviter que l'entreprise gère toute une pléthore de versements. Ce genre de financement a favorisé l'apparition d'un nouveau statut d'Intermédiaire en Financement Participatif ou IFP. Sur la plateforme, les PME peuvent bénéficier jusqu'à 1 millions d'Euros de financement par projet.

Le crowdfunding, pour devenir associé

Les besoins de financement des PME ont révolutionné le monde du financement participatif. On découvre en ce moment le crowdfunding par le capital qui est assez complexe à mettre en œuvre. Le système permet aux contributeurs de rentrer dans le capital de la structure en contrepartie de sa participation. A ce moment-là, le financement participatif n'est plus une simple contribution mais est assimilé à un véritable investissement.

Ce concept du crowdfunding pour les PME a aussi contribué à la création du statut de Conseiller en Investissement Participatif ou CIP. Là aussi, la limite d'investissement est plafonnée à 1 million d'Euros si elle se situait à 100 000 Euros auparavant. Le financement participatif est donc devenu un réel moyen de financement envisageable et sérieux pour les petites structures en quête d'indépendance et de flexibilité. C'est ainsi que le crowdfunding pour les sociétés a connu un développement important ces derniers temps et cela ne risque pas de changer.